Le Cercle Sportif de Judo a déjà une grande histoire.

L'histoire du dojo débute avec celle de son 1er professeur, Jean Andrivet en 1938, qui rejoint M. Mercier lorsqu'il ouvre un dojo en 1943, à Paris, 17 rue Mesnil dans le 16è; Guy Verrier puis Roger Arbus prendont sa suite. Le dojo s'installe 112 Boulevard Malesherbes dans le 17è, à côté de la place Malesherbes, au fond d’un jardin, puis, laissant la place à un immeuble neuf, le 26 avril 1993,  il ouvre ses portes au 73 rue Bayen, toujours dans le 17è arrondissement de Paris.


Roger ARBUS, combattant en 1943-1945, devient rapidement professeur d’Arts martiaux. Il est l’élève de maître KAWAISHI Mikinosuke en Judo, de maître ABE Tadashi en Aïkido, il passe son diplôme de professeur de boxe à l'Insep en 1951.

Mais surtout, à tous ses élèves, aux plus jeunes comme aux plus talentueux, Roger ARBUS est un Maître qui sait faire donner le meilleur d’eux-mêmes.
8è dan de Judo, Gants d’or et de Vermeille de Boxe française, il est Médaille d’Or de l’Education nationale, il a exercé la direction des équipes de Judo qui participaient au tournoi des Grandes écoles : Sup Elec, HEC, Sciences Po.

Le club est Champion de France par équipe en 1965, et les anciens élèves de Roger ARBUS ont participé brillamment à la vie du Judo français et international:
    -Jacques LE BERRE, champion de France 1963 et 1964, champion d’Europe, sélectionné olympique, ancien entraîneur national, expert fédéral
    -François BESSON, international en équipe de France, finaliste TC des championnats du monde, Directeur Technique national adjoint, Directeur Sportif de la Fédération Internationale de Judo
    -Guy VERRIER champion de France 1948 et 1952, champion d'Europe                                                                                  -Pierre ROUSSEL champion de France junior 1948
    -Thierry NIOLET champion de France des 2è dan
    -Alain LE BERRE champion de France des 2è dan, international en équipe de France
    -Catherine LECLERC 4 fois vice championne de France, internationale en équipe de France, championne des compétitions en Allemagne, Pologne, Belgique, Tchécoslovaquie.

Le dojo a une histoire tissée de celui qui jour après jour l’anime et de tous ceux qui ont franchi sa porte et y reviennent pour en faire une source vive.